filmeuse palette

filmeuse palette

Quel type de banderoleuse choisir ?

Ce qui peut être perçu de l’extérieur comme un choix anodin ne l’est pas, bien au contraire. Aujourd’hui, la filmeuse palette est tellement ajustable que cela en a compliqué le choix. Selon les besoins et les moyens, une large palette s’offre à soi.

Identifier ses besoins

C’est la première chose à réaliser. Tel un arbre de décisions, de cette première question doivent en découler d’autres. À commencer par le type de produits que l’on doit conditionner. Il est certain que des bouteilles en verre nécessitent plus de protection que du carton épais, par exemple.

Il faut aussi voir les dimensions de ce que l’on veut conditionner. Si l’on produit un volume important, la palette peut monter très haut. Il faut donc une machine plutôt haute, au risque d’avoir des difficultés à l’installation.

filmeuse palette
filmeuse palette

Par ailleurs, il faut définir un espace précis pour le banderolage. Notamment une zone où entreposer les palettes en attente de filmage, et celles en attente de stockage ou de transport (quand c’est immédiat).
Il faut bien sûr aussi mesurer sa cadence, et pourquoi pas se fixer des objectifs futurs, car les filmeuses palettes aujourd’hui le permettent.
Il faut enfin s’adapter à l’environnement des locaux. En effet, une machine peut se révéler sensible à la poussière, à l’humidité, ou à la chaleur.

Les maladies professionnelles, l’autre problème à résoudre

Un mauvais équipement ou un banderolage entièrement manuel est source de troubles musculosquelettiques (TMS). La répétition de gestes et de postures devient nocif pour le dos et les articulations. De ce fait, les conditions de travail sont dégradées, la productivité diminue, et cela conduit à de l’absentéisme.

De plus, la filmeuse palette est une opération qui doit mobiliser le moins de monde possible. Il est préférable d’avoir le plus de personnel possible en amont de la chaine de montage qu’en aval. On court donc un risque si l’on a trop de personnes à la palettisation, car elles risquent toutes les TMS. Il serait tout de même catastrophique de perdre plusieurs personnes en même temps. Il convient donc de passer à la banderoleuse automatique.

Quel type de banderoleuse choisir ?

Nous n’aborderons ici que le cas des banderoleuses automatiques. Il en existe principalement deux types : la banderoleuse à plateau tournant, et celle à bras tournant.
La filmeuse palette présente un premier avantage : on peut en trouver à des prix raisonnables. Du coup, la gamme est plus large, et l’on peut aisément faire son choix. Elle ne nécessitera qu’une personne qui chargera les palettes et actionnera la machine.

filmeuse palette
filmeuse palette

De plus, elle permet de s’adapter à des charges qui peuvent parfois déborder de la palette, et filmer tout aussi solidement.
La banderoleuse à bras tournant est ce qui se fait de mieux sur le marché. D’abord parce que le risque de chute de produits est limité, car le filmage se fait au sol. Ensuite parce qu’elle prend peu de place. Enfin, son bras rotatif est étudié de sorte qu’elle soit adaptable à toutes les palettes.
En résumé, la banderoleuse automatique offre gain de temps, meilleure santé des opérateurs, économies, et productivité. Un investissement rapidement rentable.

0 Partages